Philippe Clerc Fine Arts concentre une grande partie de ses recherches aux élèves de Ferdinand Hodler et aux jeunes artistes l’ayant côtoyé tant à Fribourg au Technicum cantonal entre 1896 et 1899 (comme c’est le cas d’Oswald Pilloud, d’Hiram Brülhart, d’Elisa de Boccard, de Raymond Buchs ou encore de Jean-Edward de Castella) qu’à l’Ecole des Beaux-Arts de Genève (on peut citer entre autres Stéphanie Guerzoni, Eric Hermès, Georges Darel ou Albert Schmidt) alors que le maître sera au sommet de sa carrière.

Certains groupes de jeunes artistes se forment également tout au long du XXe siècle. En 1928, à Genève, l’École des Pâquis rassemble des peintres comme Émile Chambon et Albert Chavaz ; ces élèves de l'Ecole des Beaux-Arts considèrent Alexandre Cingria et Jean-Louis Gampert comme leurs maîtres.

À Fribourg, ce sera le Groupe Mouvement qui, dès 1957, animera la vie artistique de la ville ; Roger Bohnenblust en sera une figure marquante aux côtés des frères Angéloz, alors que Pierre Spori ou Yoki en seront proches, sans pour autant en devenir membres.